Chargement Évènements

Après la parution de leur enregistrement consacré à Jean-Marie Leclair, violoniste et compositeur français de la période baroque, l’ensemble poursuit son exploration du richissime répertoire du violon français du XVIIIème siècle.

Le succès du premier violon de France Leclair à la fin des années 1720 a eu un effet de catalyseur, et de nombreux talents ont émergé dans son sillage. Dans un contexte particulièrement favorable, les prouesses de chaque violonistes sont scrutées par les observateurs et le titre de « Premier violon de France » fait l’objet d’une compétition acharnée. Cette émulation positive aboutit à une multiplication de recueils de sonates pour violon, parmi lesquels l’Ensemble « Les Plaisirs de Parnasse » a choisi d’interpréter six pépites des compositeurs

Jean-Pierre Guignon (1701 – 1774): italien d’origine, naturalisé français en 1741, compagnon d’études de Leclair à Turin, il devient son ennemi juré à Paris, alors qu’ils sont tous deux contraints de partager la charge de premier violon de l’orchestre de l’Académie Royale de Musique.

Jean-Baptiste Quentin (1690 – 1742), membre de l’Académie Royale est un prolifique compositeur de musique instrumentale, dans un goût plutôt italien, son style allie le brio et l’élégance, à la manière de son ainé, Leclair.

Jacques Aubert (1689 – 1753), premier violon de l’opéra, c’est lui qui participe à la création de la plupart des opéras de Rameau. Grand virtuose du violon, il publie les premiers concertos pour cet instrument en France.

Antoine Dauvergne (1713 – 1797), était un spécialiste des opéras comiques et des ballets. Son unique recueil de sonates n’en demeure pas moins visionnaire, et annonce le style berlinois propre à C.P.E Bach

Charles-Antoine Branche (1722 – 1779), violoniste au talent précoce, avait la charge de l’orchestre de la Comédie Française. Ses compositions révèlent un musicien inventif, soucieux du détail et extrêmement raffiné.

Jean-Joseph Cassanea de Mondonville (1711 – 1772), est l’un des plus grands compositeurs de la fin du baroque français. Il excellait tant à l’opéra qu’à la Chapelle Royale, et sa musique révèle un caractère à la fois fougueux et poétique.

 

Découvrez l’ensemble Les Plaisirs du Parnasse

Découvrez le programme du concert

 

Partagez cette page, choisissez votre plateforme !

Aller en haut