Aline Zylberajch

Venue relativement tard à la musique, Aline Zylberajch est entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris par le biais de la classe de solfège spécialisé où l’on acquerrait une grande virtuosité dans les changements de clés, les lectures de rythmes parlés et les dictées atonales. Récompensée en clavecin (classe de Robert Veyron-Lacroix), analyse (classe de Claude Ballif) et histoire de la musique (classe de Norbert Dufourcq), la musicienne suivra les conseils de Ton Koopman à Amsterdam, avant de rencontrer une approche très différente de l’apprentissage musical à Boston, au New England Conservatory of Music : « de brillants professeurs en jeans et baskets, confie-t-elle, … la cohabitation entre Brahms, Monteverdi et le jazz rendue possible au sein d’une institution, les premiers cours de danse baroque… ».

De retour dans le Vieux Monde, elle sera Korrepetitor non loin de Bâle, sa barque croisant alors les mêmes eaux que des jeunes interprètes talentueux comme Christophe Coin, Bruce Dickey ou Gabriel Garrido, et quelques aînés tels Andrea von Ramm et Jordi Savall. Parallèlement commence un travail avec des membres de Ris et Danceries, la compagnie de Francine Lancelot « …qui nous a tant appris sur la relation entre musique et danse baroque, mais aussi, plus simplement, que toute musique peut-être danse, que tout geste instrumental, s’il est juste, vient d’une chorégraphie subtile ».

C’est naturellement que la claveciniste Aline Zylberajch est amenée à se produire au sein de nombreux ensembles baroques français, invitée à se tourner vers la pratique du pianoforte par sa curiosité pour la musique et les instruments de la fin du XVIIIe siècle. Ainsi diversifie-t-elle les répertoires, étendant ses explorations de Byrd à Schubert tout en abordant l’opéra et le Lied. Aujourd’hui, l’artiste (par ailleurs professeur de clavecin au CNR de Strasbourg) se produit en soliste, accompagne divers instrumentistes et chanteurs tout en participant aux activités du Parlement de Musique et des Nièces de Rameau, deux formations qui la comptent parmi ses membres. Elle est par ailleurs professeur de clavecin au CNR de Strasbourg et fréquemment sollicitée pour des cours d’interprétation (France, Autriche, Espagne, Pologne, Allemagne, Mexique, USA, Japon, Australie).

Aline Zylberajch a enregistré pour la radio dans de nombreux pays et elle a participé à plus de soixante-dix enregistrements discographiques, qui ont été  très favorablement accueillis : Diapason d’or, 10 de Répertoire, Choc du Monde de la Musique, Recommandé par Classica, Gramophone, Early Music Review.

Interview d’Aline Zylberajch sur le site « anaclase »

Site internet: www.aline-zylberajch.net

↵ retour

 

Infolettre
Soyez les premiers informés
Votre adresse restera confidentielle